Bénéficiant d’une popularité moindre que sa grande sœur, l’île de Majorque, Minorque n’en est pas moins l’un des beaux joyaux des Baléares. L’un des plus grands atouts de cette île, contrairement à celles d’Ibiza ou de Formentera, est que celle-ci a toujours su préserver sa biosphère, ce qui fait d’elle la plus naturelle et fascinante de toutes les îles des Baléares. Un séjour à Minorque (ou Menorca en espagnol) sera une véritable bouffée d’air pur avec notamment sa pinède intacte et ses magnifiques criques à parcourir impérativement à pieds.

MINORQUE : UNE ÎLE POUR LES AMOUREUX DE LA NATURE

Réserver un hôtel à Minorque est une initiative judicieuse pour quiconque souhaite s’offrir un séjour dépaysant en étant entouré de plages sublimes et accessibles par divers chemins entre rochers et pinède. Pour profiter pleinement de sa location, mieux vaudra prévoir ses chaussures de marche tant l’île regorge de sentiers à explorer. Minorque offre deux grands types de paysages : le nord est couvert d’une pierre volcanique donnant au paysage un charme tout particulier. Au sud, c’est un panorama à base de criques et de falaises face aux eaux turquoise qui pourront être admirées. L’île compte également deux cités principales, celle de Ciutadella et celle de Mahon dont chacune a une histoire passionnante à découvrir. A Mahon se trouve notamment la Mola qui est le plus grand port naturel de toute la Méditerranée. Au sein de ce dernier pourra être visité la remarquable forteresse d’Isabel II, datant du dix-neuvième siècle ainsi que les ruines du Lazaret.

A proximité se trouve le village de Es Castell qui, architecturalement parlant, a conservé des traces de la domination britannique au cours du dix-septième siècle. Toute proche de Mahon se trouver une crique à ne manquer sous aucun prétexte : la cala d’En Xoroi, une magnifique ouverture tout à fait accessible par le voyageur puisque un bar panoramique y a même élu domicile. A l’ouest de l’île se situe la fameuse ville de Ciutadella qui fut l’ancienne capitale de Minorque. Cette cité fut fondée au Moyen-âge et ses édifices, à l’image de sa majestueuse cathédrale gothique datant de 1287, n’ont rien perdu de leurs charmes.

QUOI FAIRE SUR L’ÎLE DE MINORQUE ?

Ce n’est nullement un hasard si Minorque a été déclarée Réserve de la Biosphère en 1993 par l’Unesco, une preuve supplémentaire des attraits naturels de cette île protégée qui s’avère un véritable paradis pour les amateurs de paysages sauvages et authentiques. Parmi les différentes activités à réaliser au cours de son séjour figure notamment la visite du parc naturel S’Albufera d’Es Grau qui est situé à l’est de l’île. Dans cette zone se trouvent également plusieurs plages entièrement naturelles et splendides comme celle de Cala Tortuga, de Cala Caldes sans oublier celle de Cana N’Brut. Minorque se révèle également un haut lieu touristique pour les passionnés d’équitation et de randonnée puisque s’y trouvent quelques centres équestres ainsi que d’innombrables sentiers à parcourir à pieds ou à cheval. Les amateurs de golf trouveront également leur compte puisqu’un impressionnant terrain de golf se trouve au nord de l’île et est localisé à Son Parc. S’il ne fallait retenir qu’une seule attraction à Minorque, ce serait sans nul doute le fameux "Cami de Cavalls" plus connu en français sous l’appellation de "Chemin des chevaux". Il s’agit d’un labyrinthe de sentiers qui assurent la jonction entre les différentes criques de l’île et qui font chacun l’objet d’un balisage parfaitement clair. Ces sentiers, qui peuvent se faire aussi bien à dos de cheval ou à pieds, permettent de faire le tour de l’île sans manquer la moindre de ses richesses naturelles. L’île de Minorque est aussi une destination hautement recommandable pour les amoureux de la faune et de la flore marine. A ce titre, plusieurs centres de plongée sont présents sur l’île et offrent l’opportunité aux visiteurs de partir à la découverte des splendeurs sous-marine de l’île.

Autre paramètre à prendre en compte pour apprécier l’île à sa juste valeur, la météo de Minorque, typiquement méditerranéenne, permet de s’adonner au plaisir de la baignade et des sports nautiques pendant 5 mois chaque année. Avec ses calanques qu’il est possible d’atteindre en bateau, ses quelques deux-cent kilomètres de côtes et ses soixante-dix plages environ de sable fin, il n’est pas étonnant que Minorque séduise des milliers de voyageurs tout au long de l’année. Le mois le plus favorable pour s’y rendre sera incontestablement celui de juin puisque s’y déroule les fameuses fêtes de la Saint-Jean qui suscitent une belle effervescence dans toute l’île au cours de trois jours de fêtes.

POUR VIVRE UN SÉJOUR DÉPAYSANT À SOUHAIT

Si l’île de Minorque se caractérise principalement par ses paysages à la fois bucoliques et sauvages, il ne faut pas oublier qu’il s’agit aussi d’une terre agricole particulièrement active avec plus de quatre cent fermes en son sein, ce qui s’avère impressionnant compte-tenu de la taille de l’île. En outre, en raison de sa taille modeste à raison de 700 km², Minorque est une île qui s’apprivoise rapidement dans la mesure où il est tout à fait possible de se rendre d’une extrémité de l’île à l’autre en une seule journée seulement. L’une des caractéristiques qui fait le charme de l’île par rapport à sa grande sœur de Majorque, par exemple, est qu’il n’existe aucune route qui fait le tour de l’île et une unique voie relie l’est et l’ouest, ce qui accentue la dimension sauvage et vierge de l’île. Avec presque deux cents kilomètres de pistes pédestres, dire que l’île de Minorque est la destination idéale pour les randonneurs relève de l’euphémisme.

Une destination touristique digne de ce nom possède forcément ses atouts gastronomiques et dans ce domaine aussi, l’île de Minorque tire parfaitement son épingle du jeu. Le fromage Maho, le vin ainsi que le miel qui sont produits sur l’île méritent largement le détour. La mer est aussi une grande pourvoyeuse de mets locaux savoureux comme la fameuse "caldereta de langosta", langouste en sauce en français.