Surnommée "la Belle Endormie" durant des décennies car ses magnifiques monuments n'étaient pas assez mis en valeur, son surnom a maintenant changé en "La perle d'Aquitaine". Voilà qui est mieux ! Ne vous affolez pas si vous entendez le cri des mouettes à Bordeaux, elles viennent se réfugier dans les terres pour échapper aux vents qui soufflent sur le littoral atlantique à 100 km plus à l'ouest ! À présent, laissez-vous guider dans cette ville portuaire située dans le sud-ouest de la France.

LE LONG DE LA GARONNE

Donnant sur la Garonne, la place de la Bourse est l'emblème même de Bordeaux. Construite il y a plus de trois siècles durant la renaissance, elle marque l'effacement du Moyen-Âge. L'architecte, l'Intendant Boucher planifia d'aérer, d'ouvrir la grande ville-forteresse et de la doter de l'architecture classique typiquement française. Nommée auparavant Place Royale, un particulier acheta l'immense bâtiment qui enveloppe et en fait un hôtel, "l'hôtel de la Bourse", d’où le nom actuel. L'office du tourisme se trouve juste à côté.
Beaucoup plus récemment, n'oublions pas de parler du célèbre miroir d'eau car c'est dorénavant lui l'attraction de la place de la Bourse ! Sur une dalle titanesque, la fine épaisseur d'eau et la fine brise brume qu'il diffuse rafraîchit les bordelais au fil des saisons, créant le bonheur des enfants, et des grands qui aiment flâner et apprécier le merveilleux reflet architectural sur l'eau, que nous offre cette œuvre à présent classée au patrimoine mondial contemporain.
L'entrée de la place est divisée en deux par une rue piétonne dont on aperçoit au fond la porte Cailhau qui constitue une partie ancienne des murailles de la ville. Il est possible de visiter ses étages et d'entrevoir son épatante charpente en bois. Depuis son sommet, vous pourrez admirer la vue sur la Garonne, notamment le pont de pierre.
Le pont de pierre est composé de 17 arches, en hommage au 17 lettres que comporte le nom de Napoléon Bonaparte, celui qui mandata sa construction. Il restera, durant 150 ans, l'unique pont unissant les rives gauche et droite. Depuis quelques années, le tramway passe dessus, renforçant les communications. L'intérieur du pont peut se visiter une fois dans l'année, lors des journées européennes du patrimoine.
Une journée de beau temps est idéale pour flâner le long des quais de la rive gauche, et ainsi contempler d'une part, les façades datant du XVIIIe et pour la plupart classées à l'UNESCO, et d'autre part profiter de la Garonne et des paysages bien plus naturels du côté de la rive droite. Historiquement, les deux flancs du fleuve ont toujours été bien séparés et vous pourrez par exemple admirer le jardin botanique, à la Bastide, faisant face à la place de la Bourse. Parsemée de la flore de la région, on y cultive également un jardin aquatique, un arboretum, et une serre abritant une végétation méditerranéenne.
Si vous souhaitez visiter Bordeaux le temps d'une croisière, la ville vous propose beaucoup d'options s'adaptant à vos besoins et au temps dont vous disposez. Par exemple, le "bateau des curiosités" vous propose pour une ballade plutôt insolite car vous ne saurez qu'en y montant les endroits que vous découvrirez, tandis que le "Marco Polo" vous invite durant 2h à un buffet à base de charcuterie basque, de fromages exquis et de vins délicatement choisis.
La base sous-marine de Bordeaux est une des seules construites sur la façade atlantique durant la seconde guerre mondiale. C'est un gigantesque bunker en béton et acier qui s'est transformé en endroit totalement atypique et underground accueillant concerts, spectacles, expos, : idéal aussi pour sortir le soir.

DÉAMBULEZ DANS LA VILLE

C'est dans le quartier Saint Pierre que Bordeaux est réellement née car son centre névralgique fût élevé sur l'ancien port qui tombait en ruines, constituant la place Saint Pierre actuelle. Néanmoins, les traces de ce passé sont ravivées de par le fait que les ruelles du quartier portent le nom d'anciens métiers commerçants. Les deux édifices les plus impressionnants sont religieux, il s'agit de la cathédrale Saint-André et de la basilique Saint-Michel de Bordeaux, qui possèdent toutes deux un clocher indépendant.
À l'endroit de l'ancien forum gallo-romain, le maréchal de Richelieu ordonna l'édification du Grand Théâtre en 1755 car la ville avait besoin d'un lieu de représentation. À l'instar de la place de la Bourse, l'architecture est complètement classique de par la grande balustrade d'inspiration italienne, les colonnes corinthiennes imitant la Grèce antique qui fûrent retirées postérieurement.
La place de la Victoire est certainement la plus vivante et dynamique de la ville ! Beaucoup de concerts y sont organisés ainsi que des marchés, car le lieu est tout bonnement somptueux. Le quartier très branché et prisé des jeunes, qu'on voit souvent vadrouiller dans les ruelles parsemées de petites boutiques insolites. La place toute de marbre vêtue, se caractérise par le grand portail d'Aquitaine, un obélisque et deux tortues de bronze qui ont enrichi les lieux récemment, en 2005.

LES INCONTOURNABLES À VISITER

L'architecture de la cité du Vin est en elle-même est spectaculaire, et se divise en un espace d'exposition, de lecture, de dégustation, d'un espace “Route du vins” aux alentours de Bordeaux, un belvédère de 35 mètres de haut, et de magnifiques jardins en lien avec la pousse de la vigne et bien d'autres…
Un véritable saut dans le temps vous est proposé au Musée d'Aquitaine. En commençant par la salle présentant la Préhistoire, vous comprendrez au fil de votre visite comment évoluèrent la ville et la région Aquitaine, parfois au travers de grands personnages s'étant illustrés, comme Aliénor d'Aquitaine ou encore Montaigne. Loin d'être un musée figé dans le passé, il est intéressant de consulter la programmation culturelle, offrant des cycles de conférences, visites guidées, ateliers pédagogiques et bien d'autres.
Le palais Rohan, se trouvant proche de la cathédrale, fût construit au XVIIIe siècle pour remplacer l'ancien siège des archevêques de Bordeaux par un palais, dans une logique de moderniser les traditions moyenâgeuses. Converti en préfecture depuis la Révolution Française, la légende dit que le fils du préfet Eugène Delacroix, découvrit sa vocation en observant Pierre Lacour qui restaurait alors la salle à manger.
Faire un petit tour au Cap Science est une activité idéale à réaliser en famille car la grande exposition, qui se renouvelle chaque année, accueille dans le “Hangar 20” de multiples animations pour rendre accessible à tous la divulgation scientifique. L'espace 127° est divisé en 3 modules suggérant au public la réalisation d'un projet personnel. Le Carré 3-6 ans propose des ateliers scientifiques et ludiques tel qu'un laboratoire, l'espace dédié aux 8-14 ans est axé sur la photo et l'écocitoyenneté, tandis que celui pour les 6-12 ans est orienté vers les expériences culinaires et clôturé par une dégustation. Après la visite, rendez-vous sur l'épatante terrasse suspendue avec le port de la Lune dessiné à l'horizon.
Un vieil entrepôt stockant des denrées coloniales abrite aujourd'hui le CAPC Musée d'Art Contemporain dont l'architecture fût modifié et embelli, afin de mettre en valeur les œuvres. Il nous expose un siècle de culture, avec des œuvres de nombreux artistes aux styles très personnels.
Ouverte qu'à l'occasion d'expositions temporaires, la Galerie des Beaux Arts change son décor et se renouvelle constamment au gré des inspirations ! Quant au musée des Beaux Arts fondé au IXe siècle, son architecture sublime les acquisitions, qui proviennent d'époques et d'horizons très différents.

OÙ BIEN MANGER À BORDEAUX ?

Après toutes ces visites, faites route vers le restaurant MERCI et sa terrasse à pilotis surplombant la Garonne. En toute saison vous pourrez apprécier un repas qui fera chavirer vos papilles grâce à la carte proposant des mets de grande qualité, très orienté vers les fruits de mer.